Sud Semestres-Plan du Bourg

25 avril 2018

L'hommage arlésien aux victimes du génocide arménien de 1915 :

IMG_0539

Photos ASSPB

Le Président de l'association des Arméniens d'Arles et de sa Région, le Maire d'Arles, celui de Fontvieille, le Conseiller Départemental, le Conseiller Régional, le Vice-Président de l'ACCM, des Adjoints, des représentants associatifs et des familles arméniennes installées à Arles et dans la région ont rendu, hier 24 avril, un vibrant hommage aux 1 500 000 victimes du génocide perpétré par le gouvernement Jeunes Turcs sous l'Empire Ottoman, il y a 103 ans.

IMG_0537

Posté par ASSPB à 09:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Les quartiers Sud d'Arles coupés de l'agglomération :

IMG_0535

L'accès au pont Réginel lorsque l'avenue de la 1ère Division Française Libre est fermée pour travaux! Photos ASSPB

IMG_0536

Voilà la preuve que les quartiers Sud d'Arles (Semestres, Plan du Bourg et Barriol, 7 500 habitants) sont enfermés dans un casier, coupés du reste de l'agglomération à cause de cette satanée R.N. 113. La liaison routière Sud/Est d'Arles entre la R.D. 35 et la R.N. 113, attendue depuis 1994, va faire enfin l'objet d'une enquête publique de la part du Département 13 (du 15 mai au 15 juin 2018). Cependant, il nous faudra encore quelques années d'attente et de patience avant de pouvoir rejoindre directement Fourchon, l'hôpital et toutes les directions Est et Nord.

Posté par ASSPB à 09:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 avril 2018

La R.N. 113 en centre-ville. On n'en peut plus. On n'en veut plus !

Le Comité d'Intérêt de Quartier de la Roquette nous invite à une réunion de soutien au contournement autoroutier d'ARLES :

IMG_0532

Pour notre santé, vite un contournement autoroutier pour ARLES !

Posté par ASSPB à 13:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Débat sur les subventions de la ville d'Arles en direction des associations :

Lors du dernier Conseil Municipal (18/04), le  F.N. et le groupe "Arles en Avant" d'Erick Souque ont prôné pour la énième fois une baisse générale des subventions aux associations pour faire des économies. Il s'en est suivi quelques réactions d'élus ainsi que des propos divergents entre David GRZYB, groupe "Des avenirs à partager" et Cyril JUGLARET, Conseiller Régional LR. Par la suite, le débat s'est poursuivi dans la presse quotidienne régionale (La Provence des 19 et 22 avril). Le Président d'Arles-Associations, qui gère la Maison de la Vie Associative, a confirmé que ces baisses de subventions mettaient la MdVA en difficulté. La Provence du 24 avril en a rendu compte :
"Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés." Les animaux malades de la peste, Jean de la Fontaine. C'est ce qui se passe depuis quelques temps pour les associations arlésiennes. Petites ou grandes, elles subissent des baisses ou des disparitions de leurs subventions accordées antérieurement. Pour Arles-associations, qui gère la Maison de la Vie Associative, la Région, avec l'arrivée du Président ESTROSI, avait d'abord reconduite une subvention de 15 000 € accordée sous l'ère VAUZELLE en tant que "Pôle d'appui à la Vie Associative". Depuis deux ans, cette subvention a été purement et simplement supprimée sous l'ère MUSELIER ! Nous avons déposé en 2018 de nouveaux dossiers, sans réponse à ce jour.

Quant au Conseil Départemental 13, il a baissé sa subvention deux années consécutives : celle-ci est passée de 8 000 € en 2015 à 3 000 € en 2016 et à 2 000 € en 2017, ce qui représente moins de 1% du budget (0,86 %). Pour 2018, à ce jour, nous n'avons pas de réponse.

Déception également venue du Président de la Communauté. d'agglomération ACCM qui a refusé, en 2016 et en 2017, de nous accorder l’aide que nous avions sollicitée pour financer un parcours de formation concernant l’économie sociale et solidaire. Nous avons à nouveau déposé un dossier en 2018, resté sans réponse à ce jour alors que notre exercice se termine le 31 août prochain.

Les décisions de ces 3 collectivités indiquent que notre travail de bénévoles au service de tous n’est plus reconnu (430 associations adhérentes actuellement). Elles vont mettre en péril la gestion de la MdVA. Nous allons être obligés de réduire les services aux adhérents et, même si nous ferons tout pour l’éviter, peut-être licencier du personnel !
Seule la subvention communale a été versée en 2018, elle représente un peu plus de 75 % de notre budget.

Dessin de AUTHEMAN paru dans La Provence du 22 avril 2018 :

IMG_0533

 

Posté par ASSPB à 09:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 avril 2018

Grand prix de la ville d'Arles, concours de pêche organisé par l'APASMC :

Aujourd'hui, dimanche 22 avril 2018, organisé par l'APASMC, le "Grand Prix de la Ville d'Arles", concours  de pêche de 5h en individuel dans le canal d'Arles à Fos.

Photos APASMC :

IMG_0525

IMG_0524

IMG_0527

IMG_0526

L'ensemble des participants après la remise des prix avec le Président Alain Gondat et l'élue du quartier, Arielle Laugier :

IMG_0528

Posté par ASSPB à 15:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]


20 avril 2018

Oui au Pays d'Arles :

PETR

Posté par ASSPB à 18:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 avril 2018

Un beau projet top secret ?

Depuis 20 jours, les travaux du prolongement de la deuxième tranche de la Via Rhôna, réalisés par le Département, ont débuté. Il s’agit cette fois de relier le pont Réginel au Musée départemental Arles antique, via la rue du Pont de Langlois, le rond-point du Bachaga-Boualem, l’avenue Salvador Allende et l’avenue de la 1ère Division de la France Libre pour rejoindre le pont sous la RN 113 par les quais. Mais, nous n'avons pas réussi a obtenir la moindre information: la pertinence du tracé choisi, le détail des travaux, son coût, le choix de traverser la chausée ici ou là-bas,... Si le projet apparaît beau et utile pour les déplacements doux, serait-ce un projet secret? Aurait-on peur des services secrets de Little Rock Man qui souhaitait faire pédaler son peuple, c'est déjà fait? Pourtant, c'est à se le demander. A l'occasion, nous avons croisé une petite délégation (choisie par qui ?), composée de Pierre Vétillart, 11e Adjoint de la ville d'Arles, M. Faure de la Voirie communale, Béatrice Gourvil, Présidente de Convibicy (Association des usagers du vélo d'Arles) et d'un représentant de l'Etat. Bon, on peut comprendre, mais pas excuser, que les responsables du Département* et de la Ville ne s'embarassent pas à informer et prendre l'avis des principaux intéressés : les habitants du quartier, les adeptes du vélo, les associations. Mais, plus grave, il semblerait également qu'on ait oublié de prévenir de ces travaux la 6e Adjointe, élue au quartier de Barriol. Nous ne voulons pas croire que ces faits soient une discrimination volontaire envers les quartiers sud de la cité, mais peut-être tout simplement une faute professionnelle d'agents plus prompts à défendre leur statut qu'à faire circuler l'information!

* sur le site du Département, seule la section pont Van Gogh/Port-Saint-Louis-du-Rhône de la Via Rhôna fait l'objet d'une fiche.

Photos ASSPB :

IMG_0502

IMG_0501

IMG_0503

Posté par ASSPB à 17:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 avril 2018

Bientôt des milliers de camions supplémentaires sur la R.N. 113 ?

Fin 2018, le département du Var n'aura plus de lieux où stocker ses déchets, soit 300 000 tonnes par an. Plus de 200 poids lourds supplémentaires chaque jour devraient bientôt déferler sur les autoroutes, sans oublier notre R.N. 113. En effet, le Var prévoit d'exporter ses déchets vers trois sites d'enfouissement et/ou de traitement : un à Lyon (à 380 km), un autre à Toulouse (à 545 km) et le troisième à Bellegarde (à 195 km). Tous les poids lourds dont la destination sera Toulouse et Bellegarde passeront donc inévitablement par la R.N. 113! Des milliers de poids lourds supplémentaires sur les routes, une solution facile, aberrante, anti-écologique et coûteuse! Ce trafic de camions va générer des poussières et des gaz nocifs sur l'ensemble des régions concernées déjà très congestionnées par la circulation sans compter les risques d'accidents. La Gazette du Var s'est fait l'écho à plusieurs reprises de cette décision, des associations sont en train de naître sur le parcours prévu pour s'opposer à cette manoeuvre illégale d'exportation de déchets, contraire aux dispositions légales imposant une prise en charge de proximité. Des élus du Var, entre colère et inquiètude, appellent le Préfet du Var à la raison.

Photo La Gazette du Var :

Edito

Posté par ASSPB à 19:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Entretien des espaces verts du lotissement Les Flamants :

Un propriétaire mécontent a écrit à Monsieur le Maire pour regretter des "entretiens aléatoires et surtout très rares" des espaces verts de la résidence Les Flamants. Il nous a adressé quelques photos.

IMG_0717

IMG_0715

IMG_0716

IMG_0719

Posté par ASSPB à 18:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 avril 2018

Air PACA confirme que l'axe routier de la R.N. 113 pollue gravement les riverains d'Arles et d'ailleurs :

L'étude "Scenarii" d'Air PACA établie que la pollution est sensible autour des sites industriels comme le long des principaux axes de circulation (en rouge sur les cartes) :

Les zones à enjeux sur le territoire :

C'est à proximité des axes routiers et autoroutiers et dans les villes du département (Marseille, Aix-en-Provence, Martigues, Aubagne, Arles, Salon, Port-de-Bouc, Marignane, Vitrolles, les Pennes Mirabeau…) que l'on observe les concentrations les plus élevées en dioxyde d’azote, avec une population d’autant plus exposée. En effet, au niveau des grandes agglomérations et des sections interurbaines, le trafic reste important, même si des aménagements et des efforts sont prévus pour gagner sur la place de la voiture (L2, augmentation de l’offre des transports en commun, requalification de quartier – Eco quartiers, de voirie, BHNS…). La Métropole Aix-Marseille Provence regroupe des zones d’activités artisanales et commerciales, une zone portuaire, un aéroport international qui font partie des sources de pollution en lien avec le trafic important de véhicules particuliers et de poids lourds associé et leurs activités propres.

bdr_isa_2016.jpg

Cartes de l’indicateur combiné 2016 des concentrations des 3 polluants (NO2, PM10, O3)

Cette carte synthétique qualifie les zones ayant un niveau d’exposition à ces polluants plus ou moins élevés. Les grandes zones urbanisées, les réseaux routiers et autoroutiers denses, les grands pôles industriels du territoire, ports et aéroports, ont un impact important sur les émissions de polluants atmosphériques.

La carte des indices synthétique ne rend pas compte de toutes les zones à enjeux du département car elle n’est basée que sur 3 polluants réglementés.

Des polluants non réglementés d’intérêt sanitaire sont identifiés sur le département et l’activité industrielle en est une des sources principales. Des premières zones à enjeu sont identifiées au travers d’études en cours tels que SCENARII dont il faut aussi tenir compte.

 Quels sont les principaux secteurs émetteurs ?

inventaire_des_emissions_bouches-du-rhone_2015

Les transports, l’industrie, et le secteur résidentiel/tertiaire sont les trois principaux secteurs d’émissions des polluants réglementés qui restent préoccupants sur le territoire :

  • 59 % des NOx émis par les transports routiers et non routiers

  • 42 et 36% respectivement de PM10 et de PM2,5 émis par les industries et unités de traitement des déchets

  • Le secteur résidentiel tertiaire (chauffage, brûlages...) est émetteur à hauteur de 17% pour les particules PM2,5 et 65 % des émissions de benzo(a)pyrène.

Le secteur agriculture, sylviculture et nature est le principal émetteur de composés organiques volatils non méthaniques (COVNM) avec 39 %. Ces émissions sont principalement induites par la végétation locale (terpène).

Les émissions polluantes du département représentent de 46 à 67 % des émissions régionales pour les principaux polluants : particules, oxydes d’azote et dioxyde de soufre.

 

scenarii_cumul_eri_monsieur_cambessedes

Pour préserver notre santé, vite un contournement autoroutier pour ARLES!

Posté par ASSPB à 17:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]