Sud Semestres-Plan du Bourg

24 juin 2019

Plaidoyer... et les pères !

mms_img-19714392740

mms_img-6464274241

Photos ASSPB

Samedi 22 juin 2019, au Centre social Christian CHEZE de Barriol, s'est tenue l'A.G. de l'association "Et les pères" suivie d'un repas partagé amical et riche d'échanges dans le cadre de la journée "Et les pères" menée par la politique de la ville. Plusieurs villes de la région ainsi que Grenoble étaient représentées. Ces pères ont été accueilli par M; le Maire, l'élue du quartier, Arielle LAUGIER et la Présidente de l'EPACSA, Hamina AFKIR. L'organisation de cette journée était assurée par le Directeur du Centre et son équipe. "Le sens de cette action est celui de retrouver et de replacer les pères au coeur des quartiers et de tous les lieux de socialisation car chacun peut y observer les déshérences de notre société." (etlesperes.org).

Posté par ASSPB à 16:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]


23 juin 2019

Amnesty International à Arles pour son Assemblée Générale :

800px-Marielle_Franco

Marielle FRANCO

IMG_2439

La Présidente Cécile COUDRIOU reçoit la médaille de la ville d'Arles et signe le Livre d'or de la ville.

IMG_2441

IMG_2431

Les militants Amnestyens

IMG_2430

Les élus arlésiens présents et la Présidente Cécile COUDRIOU

IMG_2436

Cécile COUDRIOU, Présidente d'Amnesty International et le groupe d'Arles

IMG_2438

Amnesty International France a choisi la Ville d'Arles pour organiser son Assemblée Générale annuelle les 22 et 23 juin prochains.

À cette occasion, une cérémonie de dévoilement de plaque au nom de Marielle Franco (1979-2018) Défenseur des Droits Humains, a eu lieu le samedi 22 juin, au square Morizot.

Après le discours du Maire, celui humaniste de Nicolas KOUKAS a été a été très applaudi par les bénévoles Amnestyens.

Marielle Franco, une conseillère municipale de Rio de Janeiro fortement engagée contre le racisme, l’homophobie et la violence policière a été abattue dans sa voiture avec son chauffeur le soir du 14 mars 2018. Elle avait 38 ans.

 

Posté par ASSPB à 09:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 juin 2019

Du danger des particules fines :

IMG_0239

Les particules fines en cause dans 7 millions d'insuffisances rénales par an :
Plusieurs études ont attiré l’attention sur la présence de variations géographiques dans l’incidence de l’insuffisance rénale chronique. Ces variations ne peuvent être expliquées simplement par les facteurs de risque habituels. La responsabilité d’autres éléments doit donc être recherchée. Parmi ceux-ci, les facteurs environnementaux, et notamment la pollution de l’air. Il a été récemment démontré que les particules fines de moins de 2,5 μm (PM ) pourraient être un facteur de risque de développement et de progression de néphropathie. Une relation linéaire a été retrouvée entre le niveau d’exposition aux PM et le risque de survenue d’une insuffisance rénale chronique, de progression d’une néphropathie et d’insuffisance rénale terminale.
La part de responsabilité de la pollution de l’air ambiant sur l’insuffisance rénale au niveau mondial n’a pas encore été bien évaluée. Elle permettrait d’expliquer certaines variations géographiques, aiderait à l’identification de zones endémiques et nourrirait les débats sur les effets de la pollution de l’environnement sur la santé.
8,5 millions d’années de vie perdues :
Une équipe états-unienne publie les résultats d’un travail réalisé selon la méthodologie de l’étude Global Burden of Disease de l’OMS. Il s’agit d’une analyse quantitative évaluant dans 194 pays la part d’insuffisances rénales chroniques attribuables à la pollution par les particules fines. Pour ce faire les auteurs ont utilisé plusieurs mesures : la "charge" de morbidité, les années vécues avec une invalidité, les années de vie perdues et l’espérance de vie corrigées sur l’invalidité.
Selon ces données, l’incidence de l’insuffisance rénale chronique, attribuable aux PM à l’échelle mondiale, avoisine les 7 millions par an, soit 94 cas pour 100 000 personnes par an, avec 8,5 millions d’années de vie perdues et 11,4 millions d’années de vie corrigées du facteur invalidité. L’étude révèle des différences géographiques substantielles et identifie les régions où la pollution de l’air ambiant aurait un impact significatif sur l’épidémiologie de l’insuffisance rénale chronique. Il s’agit particulièrement de l’Amérique centrale, l’Afrique du Nord, plusieurs pays des régions de l’est de la Méditerranée, l’Afghanistan, le Pakistan, l’Inde et plusieurs pays du sud-est asiatique.
B. Bowe et coll. estiment que ces données justifient une meilleure prise en considération, au niveau mondial, de l’impact de
la pollution de l’air sur la santé des populations.
Dr Roseline Péluchon, 
https://www.jim.fr/medecin/actualites/medicale/e-docs/les_particu du 18/05/2019.

RÉFÉRENCE :
Bowe B. et coll. : Estimates of the 2016 global burden of kidney disease attributable to ambient fine particulate matter air pollution. BMJ Open 2019;9:e022450.
Copyright © http://www.jim.fr
Des pics au-dessus des normes de pollution aux particules fines sont actuellement relevés aux abords de la R.N. 113 (photo ASSPB). Le 24 avril : 56,3 µg/m3, le 02 mai : 52,4 µg/m3, le 11 mai 2019 : 56,2 µg/m3!

Posté par ASSPB à 15:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Elections pièges à cons ?

20170423125925-e75e66f1-me

   
L'expression, volontiers employée par les manifestants soixante-huitards, n'est plus d'actualité. Aujourd'hui, les citoyens veulent être consultés à travers des dispositifs de démocratie directe. Les Gilets jaunes réclament des RIC (Référendum d'Initiative Citoyenne) ou des RIP (Référendum d'Initiative Populaire). Le Président E. MACRON a proposé de réformer le RIP (Référendum d'Initiative Partagé) qui existe depuis 2015 mais était impossible à mettre en œuvre. Ces types de référendums  sont utilisés dans une quarantaine de pays. En France, le premier a été proposé dès 1792 par CONDORCET.
La Coordination des CIQ/CIV et associations assimilées a souhaité surfer sur cette mode en demandant à M. le Maire, le 26 mars dernier, l'organisation d'un référendum  afin d'appuyer ou pas notre volonté de voir se réaliser le contournement autoroutier d'Arles dans les meilleurs délais. En effet, lors du choix du tracé du contournement d'Arles par l'État en  avril 2004, tous les participants étaient d'accord sauf une association arlésienne. Or, depuis quelques temps, des voix s'élèvent, venant notamment de pseudo écologistes souvent extérieurs à la région d'ailleurs, contre ce projet. Ils souhaitent que  la circulation de la R.N. 113 soit simplement diminuée de celle des poids lourds (environ 20 % de moins). L'exposition d'une majorité d'arlésiens aux néfastes particules fines  continuerait donc de manière exponentielle en suivant l'augmentation de la circulation automobile! Cette consultation officielle pourrait donc trancher la question. Or, Hervé SCHIAVETTI, ne souhaite pas que la population s'exprime sur ce sujet car il ne veut pas que la gauche et plus généralement les arlésiens prennent prétexte d'un problème de plus pour s'affronter.

Nous regrettons cette décision car ce contournement relève de l'intérêt général et sa non réalisation pose un problème de santé publique.       

Posté par ASSPB à 14:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 juin 2019

Une carte postale aux préconisations ubuesques :

IMG_2411

Extrait de la carte postale édité par les signataires

Sans défendre les élus, nous affirmons qu'ils ne sont pas les seuls à s'être mélangés les pinceaux! Écrire sur la carte : "Aujourd'hui, il est urgent de penser à la pollution atmosphérique et aux nuisances sonores auxquelles sont exposées les arlésiennes et les arlésiens..." C'est bien là, la preuve du manque d'intérêt porté aux arlésiens depuis 25 années par les écolos. Ils ne réagissent qu'en périodes électorales. Quand aux autres structures signataires de la carte postale, il n'y a en qu'une qui a participé aux réunions avec la DDE, toutes ces années, et en plus sans s'opposer à l'Etat. Malheureusement, nous n'avons pas été entendu, ni nos propositions soutenues par ces gens là. Pourtant, l'ARPA, constituée d'une trentaine d'associations dont l'ASSPB, était aux avant postes et avait un temps d'avance pour dénoncer ces fléaux.

Écrire également : "En attendant l'hypothétique contournement autoroutier d'Arles,...", C'est faire un pas en avant? Et accepter sa réalisation? Il manque une précision : où? au Nord, au Sud ou enterré? Quand aux poids lourds, il y a belle lurette que nous réclamons auprès des pouvoirs publics des améliorations voire des interdictions de circulation sur les routes départementales et sur la R.N. 113.

Michelle RIVASI a probablement sorti de son salaire de Députée Européenne, les fonds nécessaires à l'impression de cette carte postale. Choses que n'ont pu faire les petites associations arlésiennes qu'elle a accusé naguère de vouloir faire du fric avec le projet de contournement!!! Étant donné que cette carte est distribuée aux arlésiens afin qu'ils l'adressassent à M. le Préfet des Bouches du Rhône, Mme RIVASI aurait pu aussi y apposer un timbre-poste.

 

Posté par ASSPB à 14:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]


12 juin 2019

Pollution maximale aux particules fines (PM10) pour les riverains de la R.N. 113 (bis) :

"IMG_1896

Photo ASSPB

Ce jour, 12 juin 2019, La Provence  dans son édition d'Arles se penche enfin sur la mauvaise qualité de l'air que subissent les riverains de la R.N. 113.

Notre association, à la pointe de l'information, avait dès le 20 mai 2019, publié les premiers résultats de la station AtmoSud sur le blog et sur la page Facebook de l'ASSPB. C'est peut être pour cela que le journaliste, après avoir donné la parole à plusieurs personnes de différents quartiers ainsi qu'aux écologistes qui proposent de mauvaises solutions, a délibérément ignoré les habitants des quartiers Sud de la ville qui sont également en première ligne pour ingurgiter les particules fines en question. Bon, hélas, ce n'est pas nouveau que les quartiers populaires subissent un certain ostracisme.

Nous rappelons à nouveau le contenu de cet article : Pollution maximale aux particules fines (PM10) pour les riverains de la R.N. 113 :

"La station de mesure en continu installé par AtmoSud à la Roquette donne des premiers niveaux au-dessus des normes!
Polluants mesurés depuis le 01/04/2019 :
Monoxyde d'azote (NO) : microgrammes par mètre cube (µg/m3): niveau de pollution modéré.
Oxydes d'azote (NOX) : µg/m3 : niveau de pollution modéré.
Dioxyde d'azote (NO2) : µg/m3 : niveau de pollution modéré.
Particules PM10 : µg/m3 : niveau de pollution modéré sauf les 24 avril (56,3 µg/m3), 02 mai (52,4 µg/m3) et 11 mai (56,2 µg/m3) mesures au-dessus des normes.
L'OMS (Organisation  Mondiale de la Santé) recommande de ne pas dépasser 50 µg/m3 plus de 3 jours par an! En France laxiste, on tolère jusqu'à 35 jours par an !!!
En à peine deux mois, les habitants de la Roquette et les riverains de la R.N. 113 ont donc absorbé le maximum annuel autorisé de particules fines (PM10) ! C'est autrement plus grave que les supposées ondes néfastes des compteurs Linky.
N'oublions pas que des pseudo écolos souhaitent que cette situation perdure en refusant le contournement autoroutier d'Arles !!!
Rappelons que ces mesures ont été rendues possibles grâce à l'intervention de Mme la Députée, Monica MICHEL."

 

Posté par ASSPB à 09:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juin 2019

Inauguration du parking P2 à Barriol :

IMG_2242

IMG_2247

Photos ASSPB

Voilà avec cette photo, vous savez tout sur ce nouveau parking, le premier d'un projet de plusieurs parkings gratuits dit de proximité pour accéder au centre-ville. Il faut ajouter que c'est le Premier Adjoint, Patrick CHAUVIN, qui a su aller chercher les financements pour aider la ville d'Arles. L'inauguration a eu lieu mercredi 05 juin, en présence des élus : Patrick CHAUVIN, Nicolas KOUKAS, Arielle LAUGIER, Yvan LAVILLE et Pierre VETILLART.

 IMG_2199

 IMG_2246

Posté par ASSPB à 14:25 - Commentaires [5] - Permalien [#]

Ca passe ausssi par l'éducation :

20190607170607-84cabc77-me[1]

Photo Philippe PRALIAUD, ville d'Arles

Education et engagement : penser la contribution de l'École aux défis environnementaux et de développement, et ses implications. Jean-Marc Lange.

Après une première approche dès 2016, l'idée de mettre en place un dispositif "Tri sélectif papier" dans les écoles de la ville a fait doucement son chemin. Le Maire et l'élue du quartier, Arielle LAUGIER, y étaient attachés et c'est finalement ce 07 juin 2019 que le premier bac à été livré à l'école Henri Wallon de Barriol. En présence du directeur, M. BELPOMO et d'élèves motivés pour mener à bien cette opération. ACCM, représentée par MM. SCHAEFFLER et LEONELLI du service des OMA, ont procédé à cette livraison dans une bonne humeur affichée, devant une affiche réalisée par les enfants dont la mention "Sauvons la Planète" prenait tout son sens. Nul doute que ce dispositif permettra d'améliorer de façon sensible le résultat des prochaines collectes. La mise à disposition par ACCM des conteneurs bleus devrait être réalisée sur l'ensemble des groupes scolaires avant les vacances d'été. Les écoles consommatrices de papiers apporteront ainsi leur contribution à l'évolution positive du tri sélectif sur notre commune. En complément avec d'autres actions pédagogiques déjà en place.

Posté par ASSPB à 10:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 juin 2019

Action nettoyage par la Commission Jeunes Citoyens de Barriol :

unnamed[2]

Sous l'implusion des animateurs du centre social Christian Chèze et à la demande de sensibilisation des jeunes et des familles par les élues du quartier et de l'EPACSA, une dizaine de jeunes de 12 à 15 ans (les filles étaient majoritaires) ont participé à une action de nettoyage des abords du stade Louis Brun. La récolte de déchets divers, 11 sacs au total, prouve le chemin restant à parcourir pour responsabiliser nos concitoyens sur l'environnement. L'association REGARDS avait fourni les pinces de préhension.

Des conteneurs des grande capacité ont été rajoutés à ceux existants par l'ACCM, des poubelles urbaines installées par la ville sont à disposition sur l'ensemble de la plaine des sports.  Et pourtant, cela ne suffit pas à sensibiliser les utilisateurs des stades. La preuve! Toute une éducation est à faire! En tout cas, c'est une belle initiative qu'il convient de saluer avec des remerciements à ces jeunes du quartier qui ont agi sous la houlette de leurs animateurs. Une expérience qu'ils souhaitent renouveler et surtout faire partager. Bel exemple à suivre par les petits et aussi les grands.

D'autres actions sont prévues pour les membres de la Commission Jeunes Citoyens (CJC) de Barriol.

Posté par ASSPB à 16:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 mai 2019

Résultats des élections européennes commune d'Arles :

 Nombre% Inscrits

 

% Votants

 

Inscrits 36 855    
Abstentions 18 408 49,95  
Votants 18 447 50,05  
Blancs 312 0,85 1,69
Nuls 359 0,97 1,95
Exprimés 17 776 48,23 96,36
Candidats / ListesVoix% Exprimés
AUBRY Manon 1 559 8,77
DE PREVOISIN Robert 1 0,01
CAMUS Renaud 0 0,00
MARIE Florie 15 0,08
LOISEAU Nathalie 2 910 16,37
TRAORÉ Hamada 0 0,00
PHILIPPOT Florian 136 0,77
ALEXANDRE Audric 1 0,01
BOURG Dominique 313 1,76
VAUCLIN Vincent 1 0,01
LAGARDE Jean-Christophe 240 1,35
GLUCKSMANN Raphaël 1 089 6,13
GERNIGON Yves 0 0,00
HELGEN Gilles 3 0,02
DUPONT-AIGNAN Nicolas 467 2,63
CAILLAUD Sophie 15 0,08
DELFEL Thérèse 9 0,05
ARTHAUD Nathalie 101 0,57
BROSSAT Ian 830 4,67
ASSELINEAU François 165 0,93
HAMON Benoît 429 2,41
TOMASINI Nathalie 2 0,01
BARDELLA Jordan 5 762 32,41
CORBET Cathy Denise Ginette 0 0,00
SANCHEZ Antonio 0 0,00
DIEUMEGARD Pierre 23 0,13
CHALENÇON Christophe 2 0,01
LALANNE Francis 144 0,81
BELLAMY François-Xavier 1 052 5,92
JADOT Yannick 2 158 12,14
THOUY Hélène 299 1,68
BIDOU Olivier 45 0,25
PERSON Christian Luc 1 0,01
AZERGUI Nagib 4 0,02

Posté par ASSPB à 09:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]