Sud Semestres-Plan du Bourg

15 février 2019

Elections européennes le dimanche 26 mai 2019 :

I3065

Élections européennes 2019 : toutes les informations pratiques à connaître

Illustration 1Crédits : © niyazz - Adobe Stock.com

Illustration 1

Inscription sur les listes électorales, vote par procuration, carte d'électeur, déroulement des élections, Français à l'étranger, citoyens de l'Union européenne (UE) en France... Retrouvez tout ce qu'il faut savoir sur les élections européennes qui se déroulent en France le dimanche 26 mai 2019 afin d'élire pour 5 ans les 79 représentants de la France au Parlement européen.

Inscription sur les listes électorales

Pour pouvoir voter en 2019, il faut être inscrit sur les listes électorales. Cette démarche est désormais possible :

  • jusqu'au 31 mars 2019 ;
  • en ligne quelle que soit votre commune de résidence.

Posté par ASSPB à 09:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]


06 février 2019

La R.N. 113 une nouvelle fois bloquée par un accident de P.L. :

ba914b3c-ea5a-488f-a3e4-2f20dee5b4d6

Pendant le blocage, le centre-ville est ouvert aux bombes roulantes (rue Victor Basch)

 

IMG_1783

Photos ASSPB

IMG_1781

 

Aujourd'hui, 06 février 2019, la R.N. 113 est à nouveau bloquée par un accident et le centre ville avec ! Cette fois, c'est à la suite d'un carambolage de trois poids lourds dans le sens Salon-Nîmes, à la hauteur d'Arles. 

Hier encore et aujourd'hui aussi et sans doute demain! Perturbations assurées dans tout le secteur des quartiers situés entre Fourchon et Barriol. Seuls les non riverains ne subiront pas les nuisances et leurs conséquences. Ils les contesteront probablement, sourds aux "ping, pong" des services de sécurité qui interviennent au quotidien pour sauver des vies humaines ou pire, constater des décès !

Poids lourds arrivant de Fourchon en passant par le centre-ville. Ses rues deviennent un échappatoire dangereux mais pour aller où? Rue Victor Basch, chemin de Bigot, avenue Sadi Carnot, pont Réginel. Tout bloqué. Tournez manège !

Des employés sur Gimeaux partis au boulot, obligés de revenir prendre un vélo pour pouvoir se rendre à l'heure sur leur poste de travail. Des arlésiens rentrant de Tarascon ou d'ailleurs abandonnant leur véhicule en route afin de rentrer chez eux à pieds.

La liste n'est pas exhaustive et notre dossier du contournement s'alourdit dangereusement.

Pendant ce temps, des pseudo écolos coulent des jours heureux dans leur propriété verte et éloignée de tout ce tracas tout en s'inquiètant des dangers qu'un contournement autoroutier de 13 km pourrait faire courir à la planète ! Incroyable ! Non ?

Posté par ASSPB à 15:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 février 2019

Feux de joie à Barriol :

IMG_0844

IMG_0845

IMG_0846

Photos ASSPB

Rue de Vercelli, dimanche soir 03 février 2019. Pendant que le Gouvernement s'attaque aux libertés individuelles et que la Police pourchasse les manifestants, les kaïras font des feux de joie au sein du quartier de Barriol !

Posté par ASSPB à 11:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 février 2019

Rencontre CIQ/CIV, DREAL PACA et le Cabinet NICAYA :

arles

Le 31 janvier 2019, la Coordination CIQ/CIV et Associations assimilées était invitée par la DREAL afin de présenter les nouvelles études du Contournement autoroutier d’Arles qui devraient s’échelonner sur 38 mois. La réunion avait lieu à la MdVA en présence de MM. MENOTTI Julien et PATTE Lionel (Dréal), Mme PERICHON Blandine (NICAYA) et un représentant des CIQ de Pont de Crau, de la Roquette, de Trinquetaille, de l’Hauture, de Tête de Camargue, du CIV de Raphèle, des associations Sud Semestres-Plan du Bourg et Cité du Relogement. La DREAL PACA est le Maître d’Ouvrage, elle travaille en relation avec la Dréal, de Bassin et la DREAL Nationale. La société NICAYA avait déjà obtenu le marché du dossier de la concertation qui s’est déroulée jusqu’en 2012. Le dossier est ensuite resté bloqué entre 2012 et 2018 par manque de volonté politique !

Le projet de contournement autoroutier d’Arles date de 1995, il concerne le chaînon manquant de 25 km, dont un tronçon neuf de 13 km au sud de la ville, entre le sud de l’Italie et le sud de l’Espagne. Son coût est estimé aujourd’hui à près de 750 M €.

Après la remise à la DREAL d’un document de 4 pages résumant l’historique, la position et les attentes de la Coordination, chacun se présentait et indiquait les difficultés que chaque quartier subit du fait de l’absence de ce contournement autoroutier. Un long débat permettait à la Coordination de pointer tous les problèmes liés au trafic de la R.N. 13, à la santé et à la sécurité des arlésiens, aux blocages réguliers de la circulation en ville, au risque de catastrophe avec la circulation de 65 000 véhicules/jour (demain 80 000 v/j dont 20% de poids lourds), à la solidité du pont sur le Rhône prévu pour 35 000 v/j, à l’absence de développement cohérent de l’urbanisme, des mobilités intra-muros et de protection du patrimoine de la ville.

La Dréal Paca nous expliquait ensuite, à l’aide d’un power-point, l’adaptation du projet qu’elle allait entreprendre à la suite de la décision ministérielle du 12 juillet 2018. : reprendre les études en tenant compte, grâce aux travaux du SYMADREM sur les digues, d’une sur-cote limitée à 10 cm en cas de crues, conduire les procédures nécessaires au lancement de l’enquête préalable à la DUP, actualiser les études et analyses ayant conduit à retenir l’option de passage puis le tracé (VSV) afin de sécuriser le dossier d’enquête publique, réaliser une concertation avec les élus, les services administratifs, les associations et le public,… En fait, produire un dossier technique complet irréprochable, respectant la réglementation, sécurisé juridiquement et inattaquable par les anti-autoroute. Pour ce faire la Dréal dispose d’un maître d’œuvre pour un marché de 2 millions d’euros HT : le groupement d’entreprises en charge des études : les sociétés EGIS Ville et Transports et EGIS Structures et Environnement ainsi que 6 sous-traitants.

Selon une hypothèse réaliste/optimiste, la Dréal Paca espère le lancement de l’Enquête d’Utilité Publique début 2021 et une Déclaration d’Utilité Publique (DUP) en 2022. Ensuite, sont prévus de longues procédures complémentaires, les acquisitions foncières, la consultation des entreprises avant l’appel d’offres et le début des travaux.

Posté par ASSPB à 15:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Soirée des voeux à la CCI du Pays d'Arles :

d926258d7a3091be7778341223a9f50c

Photo agence Caméléon, le port fluvial où un total de 320 000 tonnes de marchandises ont transité en 2018. Ses quais peuvent accueillir des bateaux de 3 000 tonnes.

Le 28 janvier 2019, c’était au tour du Président Stéphane PAGLIA de présenter ses vœux à la Chambre de commerce et d’industrie du Pays d’Arles devant un parterre, moins fourni que l’an dernier, de personnalités et d’entrepreneurs du territoire. La cérémonie a également été plus resserrée tout en étant copieuse en informations. Malgré une fin d’année difficile pour les entreprises et les commerces du Pays d’Arles impactés par le mouvement des Gilets Jaunes, le Président s’est montré confiant et combatif pour l’avenir. L’avenir institutionnel des CCI et du Pays d’Arles, l’économie, le tourisme, le contournement autoroutier d’Arles, le port fluvial avec l’espoir de doubler son activité d’ici une dizaine d’années, ont été les principaux dossiers évoqués. Sans oublier la création d’une cellule d’appui pour aider les entreprises ayant subi des baisses importantes de leur chiffre d’affaires en fin d’année, le lancement en 2019 d’un nouveau salon consacré à la gourmandise et à la gastronomie ainsi que les animations mises en place en direction des commerçants et de leurs associations. La CCI travaille également, avec l’ACCM et la ville d’Arles, sur un projet de nouveau palais des Congrès regroupant notamment l’école MOPA, un incubateur d’entreprises, un data center (centre de données informatiques) sur 2,50 hectares aux Minimes. Ce projet de « hub » (point central où se retrouvent toutes sortes de communications) pourrait voir le jour en 2022, si les financements sont trouvés !

Etant donné que toute cérémonie de vœux de début d’année a comme corollaire un buffet et un verre à partager, les participants se sont retrouvés naturellement pour tester et l’un et l’autre !

Posté par ASSPB à 15:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Assemblée Générale Ordinaire 2018 de l'ASSPB :

PHOTO-2019-01-31-20-41-39

Photo ASSPB

Le 31 janvier 2019, à la Maison de la Vie Associative, se tenait l’A.G.O. de notre association devant une assemblée de fidèles adhérents. Quarante personnes présentes et six représentées ont voté à l’unanimité le compte-rendu d’activité et le rapport moral de l’année 2018 du Président ainsi que le compte-rendu financier du Trésorier. Les quatre administrateurs sortants ont été réélus mais on peut regretter qu’aucune candidature nouvelle ne se soit manifestée. Le C.A. se compose toujours de huit administrateurs et le nouveau Bureau devrait être élu prochainement. Cette A.G.O. s’est déroulée en présence de Nicolas KOUKAS, Adjoint au Maire et Conseiller Départemental, qui assiste régulièrement à nos A.G. et de l’élue au quartier, Arielle LAUGIER. M. le Maire était excusé. Nicolas KOUKAS et Albert LAUGIER ont insisté sur les gros et anciens dossiers : la liaison R.D. 35/R.N. 113 et le contournement autoroutier qui avait été évoqué le matin même entre la DREAL PACA, le cabinet d’études NICAYA et la Coordination des CIQ/CIV et associations assimilées. Le Président a pointé l’action déterminante de la Députée Monica MICHEL pour la relance du contournement ainsi que pour l’évaluation de la qualité de l’air d’Arles qui va être effectuée par l’association ATMOSUD.  Après les interventions des élus, les échanges ont porté sur les problèmes de circulation, notamment une recrudescence de poids lourds malgré les deux arrêtés d’interdiction communal et départemental. La petite délinquance et les actes répréhensibles qui, après une période d’accalmie, ont repris les trois derniers mois. Des réponses ont été apportées par Arielle LAUGIER, mais des dossiers restent à suivre.  Les résultats des mesures des ondes du compteur Linky, effectuées chez le Président, ne nous ont pas encore été communiqués Des soucis de réseau pour internet (fibre) et hertzien pour les postes TV reliés aux antennes devraient se prolonger à cause des nombreux fournisseurs d’accès en action, d’après Philippe LAMENT.

Le Président, qui a été séduit par une visite récente des travaux en cours à l’intérieur de la tour Frank GERHY à la Fondation LUMA, propose que les adhérents s’inscrivent auprès de lui pour une future visite. Les groupes ne peuvent dépasser 15 personnes.

Comme toujours, l’A.G. s’est terminée autour du verre de l’amitié afin de clôturer un moment fort, démocratique mais un peu solennel. Des questions liées au quotidien et au climat social récent ont à nouveau été débattues, le verre à la main.

Un grand merci à tous les participants et participantes pour leur très ancien soutien sans faille.

Posté par ASSPB à 12:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Drame au SYMADREM :

unnamed 57

Photo ASSPB, la digue en rénovation en 2015, au sud de la ville.

Le département du Gard et la région Provence-Alpes-Côte d’Azur ont indiqué vouloir sortir du Syndicat mixte inter-régional d’aménagement des digues du delta du Rhône et de la Mer (SYMADREM) au 1er janvier 2020. Le SYMADREM a vu le jour dans le cadre du Plan Rhône créé en 2004 après les grandes inondations qui ont touché le Pays d’Arles. Le Syndicat est chargé de l’entretien, la gestion et la surveillance des digues, quais et ouvrages maritimes. Il a réalisé ces dernières années de grands travaux de consolidation et rehaussement des digues du Rhône. Depuis peu, il vient d’engager la construction d’une digue entre Tarascon et Arles, le long de la voie ferrée. Il était jusqu’à présent constitué de six collectivités locales qui finançaient les opérations. Bien entendu, c’étaient les deux régions (Occitanie et PACA) et les deux départements (Gard et Bouches du Rhône) qui apportaient les plus gros financements à côté des communautés de communes concernées et des deux Métropoles (Nîmes et Aix-Marseille Provence). Ces retraits vont donc fragiliser sérieusement l’avenir du SYMADREM, même si la Région PACA pourrait, après 2020, envisager de verser une subvention d'investissement au cas par cas. Son Président, Jean-Luc Masson, regrette les défections annoncées et indique que « La mise en œuvre du Plan Rhône risque d’être retardée ». Plus grave, le Président de la région PACA, remet en cause la signature de ses prédécesseurs puisqu’il prévoit une baisse de 26, 40 millions d’euros d’ici la fin du contrat qui court jusqu’en 2020 !

Posté par ASSPB à 12:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 janvier 2019

Sud Semestres-Plan du Bourg : A.G. le 31 janvier 2019 à 18h à la MdVA :

Logo_01_couleur

Assemblée Générale de l’association Sud Semestres-Plan du Bourg : Jeudi 31 janvier 2019 à 18h.

L’A.G.O. de notre association aura lieu à la Maison de la Vie Associative, boulevard des Lices. Un pot de l’amitié clôturera cette A.G. L’assemblée générale, organe suprême et souverain, est un temps fort et démocratique de toute association. C’est aussi l’occasion de se retrouver entre adhérents. Nous vous remercions de bien vouloir participer à cette réunion.

Ordre du jour :

  • ·         Rapport moral et compte-rendu d’activités de l’année 2018,
  • ·         Compte-rendu financier,
  • ·         Appel des cotisations 2019 (10 euros par foyer),
  • ·         Election des administrateurs,
  • ·         Questions diverses.

Le Conseil d’Administration

Candidature au Conseil d’Administration

Nom………………………………………………………..Prénom…………………………………………………

Adresse………………………………………………………………………………………………………………….

Tél……………………………………………………  E-mail…………………………………………………………

Signature :

Pouvoir :

Je soussigné (e) …………………………………………………………………………………………………..

Demeurant à Arles, N°……. Rue……………………………………………………………………………

Donne pouvoir à M………………………………………….. de me représenter à l’assemblée générale et de participer en mon nom aux délibérations et/ou aux votes pouvant avoir lieu.

Signature :                                                                                        « Bon pour pouvoir »

Pouvoir à remettre à la personne de votre choix, accompagné du montant de la cotisation 2019 (10 € par foyer).

Posté par ASSPB à 09:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 janvier 2019

Après-midi diapos à la MdVA pour les Arlésiens chez les Herpiats :

IMG_1315

Photo ASSPB, Commémoration des héroïques combats, livrés au Moulin d'HERPY le 19 octobre 1918, par les Arlésiens et les Herpiats le 19 octobre 2018.

Notre association a organisé une après-midi photos sur grand écran à l'auditorium de la Maison de la Vie Associative, le samedi 26 janvier 2019. La projection concernait les photos prises, les 19, 20 et 21 octobre 2018, par la délégation arlésienne emmenée par l'Escolo Mistralenco à Herpy pour la Commémoration des 100 ans de la bataille du Moulin d'Herpy. De nombreux clichés ont été visionnés dont le reportage réalisé par notre Trésorier, Philippe Lament. Étaient présents, parmi une cinquantaine de personnes, Liliane LOUIS, très attachée à HERPY, nos adhérents ayant participé au voyage, une forte représentation de l'Escolo Mistralenco et quelques membres du Conseil des Sages.

L'ASSPB a ensuite offert aux participants un excellent chocolat chaud préparé par Danielle RUIZ ainsi que boissons et biscuits.

Posté par ASSPB à 16:53 - Commentaires [2] - Permalien [#]

23 janvier 2019

Des écolos souhaitent que perdure la dégradation de la santé et de la sécurité des riverains de la R.N. 113!

IMG_1527

Photo ASSPB, Gilets jaunes et la R.N. 113!

Alors que les CIQ/CIV et associations assimilées attendent sagement d'obtenir une entrevue avec la DREAL PACA,

Alors que le courrier des CIQ/CIV adressé à Mme la Ministre des Transports, Elisabeth BORNE, n' a pas eu de réponse,

Alors que le courrier des CIQ/CIV adressé à M. le Préfet Pierre DARTOUT n'a également jamais eu de réponse,

Alors que Mme la Députée Monica MICHEL de LaREM se bat à nos côtés et a obtenu que le contournement autoroutier soit relancé,

Des écolos et trois associations souhaitent que les riverains (environ 10 000 habitants) de la R.N. 113 ainsi que la plupart des arlésiens continuent d'ingurgiter des particules fines pour l'éternité!  Puisqu'ils annoncent fièrement avoir été reçus par le Directeur de cabinet d'Elisabeth BORNE  et le Chef de service des infrastructures routières du Ministère pour présenter des alternatives ubuesques. 

La R.N. 113 conserverait le trafic automobile actuel en constante augmentation et les poids lourds seraient dirigés jusqu'à Orange avant de redescendre sur Salon! Il suffit, d'après eux, de les obliger! Ben voyons, quand on sait que les camions n'hésitent pas à emprunter les petites routes et les centres-ville des villages et des villes pour économiser quelques kilomètres d'autoroute!

Une nouvelle fois : deux poids, deux mesures! Toujours le bon vieux système en vigueur.

Posté par ASSPB à 13:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]