A l'occasion de la Journée nationale d'hommage aux harkis et autres membres des forces supplétives ayant servi en Algérie, le Préfet de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Préfet des Bouches-du-Rhône invite les autorités et les représentants associatifs à assister à la cérémonie officielle qui aura lieu le mercredi 25 septembre 2013 au Monument aux Morts de Mas-Thibert à 17h30.

Pour nous, qui habitons dans un quartier qui a une avenue et un rond point qui portent le nom  de Bachaga Saïd Boualam, c'est l'occasion de rappeler brièvement qui était Saïd Benaisse Boualam, dit le Bachaga Boualam, né le 02 octobre 1906 à Souk-Ahras (Algérie) et décédé le 08 février 1982 à Mas-Thibert. Il était colonel de l'armée française et homme politique français (élu quatre fois Vice-Président de l'Assemblée Nationale). Bien que ses ancêtres aient combattu avec ABD EL KADER, lors de la colonisation de son pays, il choisit de soutenir la France durant la guerre d'indépendance. Dès 1956, il détruit un maquis indépendantiste dirigé par l'aspirant Maillot, militant communiste ayant déserté l'armée française. Il est responsable de la Harka de la région de l'Ouarsenis et perd dix-sept membres de sa famille durant les combats contre le F.L.N. Rapatrié d'Algérie le 18 mai 1962 à Mas-Thibert, il y mourra vingt ans plus tard, déçu par l'attitude de la France envers les Harkis.