Mi-août, encore un cambriolage, rue Léo Lagrange. Fin août, un individu est arrêté après avoir commis un vol en centre-ville, la police le soupçonne d’avoir commis une dizaine de vols par effraction. Le 28 août, une altercation a conduit à la blessure de deux personnes. Ceci s’est produit à proximité du Centre Commercial de Barriol, rue de Calcinaia. Ainsi par chance pour les victimes, les premiers soins ont pu être prodigués par le personnel de la pharmacie, en attendant l’intervention rapide des secours. Début septembre, un véhicule a été volé devant l’immeuble au N° 45 de la rue Léo Lagrange. L’auto a fini en cendres à Barriol quelques heures plus tard. L’auteur des faits, un adolescent du quartier, a été rapidement interpellé par la police.

Après la recrudescence de cambriolages commis dans le quartier en juillet et août, la présence policière avait été renforcée. Dans la nuit du 31/08 au 01/09, les policiers sont appelés pour un nouveau cambriolage rue des Cormorans. Ils arrêtent rapidement un jeune de Barriol, de nationalité marocaine, et s’aperçoivent que celui-ci a déjà été interpellé une vingtaine de fois pour différents méfaits ! Des objets volés sont retrouvés sur lui. Il est déféré au tribunal de Tarascon et écroué. La police le soupçonne d’être l’auteur de plusieurs des nombreux cambriolages commis sur le quartier.

Début septembre, un jeune majeur de Barriol a été interpellé ; jugé en comparution immédiate il a écopé de 18 mois de prison ferme. Suite à  l’agression, dont il était l’auteur, commise contre une personne dans son domicile à Raphèle, la gendarmerie d’Arles a découvert que l’ADN prélevé correspondait à un multirécidiviste. Rue Delfo Novi, lors d’un cambriolage et l’arrestation rapide d’un individu par la police, une famille présente sur les lieux a subi, par la suite, des menaces. Dans cette même rue, l’un de nos administrateurs a eu la peinture de son véhicule rayée sur tout un côté. Plusieurs riverains de cette rue, particulièrement ciblée par des méfaits de toutes sortes, qui se renouvellent depuis des mois, veulent fuir le quartier ! Ils sont écœurés et découragés par l’absence de solutions apportées par les autorités.

index