Au début, au 51 du chemin de Barriol, étaient les Etablissements de l'industriel Henri Satre : 1, 2 hectare, 2 bâtiments importants (en tout un peu plus de 3 500 m²). En 1981, l'industrie navale est en déclin et,  à la suite d'un conflit, les ouvriers continuent l'activité sous forme de SCOP (Société Coopérative Ouvrière de Production). Elle fonctionnera jusqu'en juin 2016 (C.A. de 2015 : 1 416 416 €). Les chantiers viennent d'être repris par une autre SCOP : la SECMMI (Société d'Etude Chaudronnerie Mécanique et Maintenance Industrielle, C.A. 2015 : 5 846 000 €) d'Avignon avec 6 salariés et un nouveau Gérant, M. Olivier Gaulard qui a pour ambition de développer et diversifier les activités de la SCOP. C'est le plus grand atelier de réparation navale entre Lyon et la Méditerranée qui possède un outil formidable qui va chercher les bateaux dans le Rhône et les remonte sur la rive gauche du fleuve : le slipway!
L'établissement Voies Navigables de France au travers du volet Transport Fluvial du Plan Rhône assurera la maîtrise d’ouvrage du projet de modernisation du slipway (cale de halage) d'Arles, en vue de sa mise aux normes environnementales et de pouvoir hisser de plus grands bateaux, jusqu’à 135 mètres (au lieu de 120 m actuellement dont l'extension et la modernisation remontait à 2011). Ce projet est estimé à 8,5 M€. Le slipway est la seule plate-forme sur le Rhône à l'aval de Lyon actuellement apte à hisser des bateaux mesurant jusqu'à 120 mètres de long et pesant jusqu’à 2 000 tonnes.


La SCOP vue depuis la rive droite du Rhône :

ac7db44a-f39e-46bf-9487-c33a838721b8