L'Association des Victimes de l'Amiante du Pays d'Arles (AVAPA) a tenu son Assemblée Générale annuelle. Son Président, Jacques FRAY, a constaté que des avancées existaient pour certaines affaires (décisions du tribunal favorables aux plaignants) et négatives pour d'autres (renvois, demandes déboutées, indemnités accordées mais non versées aux victimes). Actuellement, trois affaires d'ex-salariés des CMP sont pendantes devant la justice.
Les associations locales, comme l'AVAPA (il en existe trois autres dans les Bouches du Rhône), sont adhérentes à une association nationale : l'ANDEVA  (Association Nationale de Défense des Victimes de l'Amiante) qui a pour buts :  
- Promouvoir la solidarité et l'entraide entre toutes les victimes de l’amiante.
- Défendre leurs droits : la reconnaissance en maladie professionnelle, une juste indemnisation des préjudices par les tribunaux ou le Fiva ,le droit à la cessation anticipée d’activité, un suivi médical de qualité.
- Renforcer la prévention pour éviter de nouvelles victimes.
- Obliger les responsables à rendre des comptes devant la  Justice et obtenir que l’amiante soit interdit dans tous les pays.

Amiante bleu montrant la texture fibreuse du minéral :

Blue_asbestos_(teased)