27540920_811295095743101_2344239231605022704_n

A l'initiative de la Députée, Monica MICHEL, la rencontre a eu lieu à l'Assemblée Nationale. Accompagnant la Députée, la délégation était composée de Hervé SCHIAVETTI, Maire d'Arles, Dominique TEXIER, Maire de Saint-Martin-de-Crau, Stéphane SPAGLIA, Président de la CCI, Nicolas KOUKAS, Conseiller Départemental, David GRZYB, Vice-Président de l'ACCM, Nora MEBAREK, Vice-Présidente de l'ACCM, et Jean-Luc Masson, Président du SYMADREM. Invités, Marie-Pierre CALLET, Vice-Présidente du Département et Cyril JUGLARET, Conseiller Régional, n'ont pas donné suite.

Monica MICHEL a développé longuement les arguments en faveur de ce contournement d'ARLES, essentiel à la vie de la ville et à son économie. Elle a regretté le déroulement de la méthode employée où aucun acteur local d'Arles n'a été entendu avant la diffusion du rapport du Conseil d'Orientation des Infrastructures (COI) alors que Maître Corinne LEPAGE, connue pour sa position contre le tracé retenu du contournement, avait été auditionnée. Ensuite, les élus présents ont pu échanger avec Philippe DURON et insister sur les problèmes de sécurité et de santé pour les arlésiens, d'accidents répétés sur la R.N. 113 actuelle qui paralysent la cité. Philippe DURON a présenté la démarche du COI et les éléments de réflexion des rapporteurs. Il a conclu en remerciant la délégation et a regretté que cette audition n'ait pu avoir lieu plus tôt à cause du délai très court dans lequel le COI avait dû travailler. Il a rappelé que le rapport du COI est une contribution à la décision du Gouvernement, que Mme la Ministre des Transports a précisé, lors de la publication du rapport, qu’elle procédera à de nouvelles concertations dans les prochaines semaines, et que le rapport du COI n’est que la base de la partie du projet de loi d’orientation des mobilités qui sera consacré à la programmation pluriannuelle des infrastructures. La programmation des projets d’infrastructures n’est donc pas encore arrêtée. Il a indiqué qu’il rencontrerait rapidement Mme la Ministre des Transports pour porter à sa connaissance les éclairages nouveaux que cette audition lui avait apporté et susceptibles de compléter utilement le rapport du COI.

Il n'empèche que le rapport indique bien en conclusion : "Après analyse comparative des enjeux des différents investissements qu'il a eu à considérer et au regard de l'état d'avancement du projet, le Conseil recommande de prévoir la poursuite des études et des procédures du projet de contournement d'Arles en vue d'un engagement des travaux dans le cadre d'une concession à partir de 2038 pour le scénario 1..."

Affaire à suivre, mais l'interminable déroulement de ce dossier n'invite pas à l'optimisme!