Depuis 20 jours, les travaux du prolongement de la deuxième tranche de la Via Rhôna, réalisés par le Département, ont débuté. Il s’agit cette fois de relier le pont Réginel au Musée départemental Arles antique, via la rue du Pont de Langlois, le rond-point du Bachaga-Boualem, l’avenue Salvador Allende et l’avenue de la 1ère Division de la France Libre pour rejoindre le pont sous la RN 113 par les quais. Mais, nous n'avons pas réussi a obtenir la moindre information: la pertinence du tracé choisi, le détail des travaux, son coût, le choix de traverser la chausée ici ou là-bas,... Si le projet apparaît beau et utile pour les déplacements doux, serait-ce un projet secret? Aurait-on peur des services secrets de Little Rock Man qui souhaitait faire pédaler son peuple, c'est déjà fait? Pourtant, c'est à se le demander. A l'occasion, nous avons croisé une petite délégation (choisie par qui ?), composée de Pierre Vétillart, 11e Adjoint de la ville d'Arles, M. Faure de la Voirie communale, Béatrice Gourvil, Présidente de Convibicy (Association des usagers du vélo d'Arles) et d'un représentant de l'Etat. Bon, on peut comprendre, mais pas excuser, que les responsables du Département* et de la Ville ne s'embarassent pas à informer et prendre l'avis des principaux intéressés : les habitants du quartier, les adeptes du vélo, les associations. Mais, plus grave, il semblerait également qu'on ait oublié de prévenir de ces travaux la 6e Adjointe, élue au quartier de Barriol. Nous ne voulons pas croire que ces faits soient une discrimination volontaire envers les quartiers sud de la cité, mais peut-être tout simplement une faute professionnelle d'agents plus prompts à défendre leur statut qu'à faire circuler l'information!

* sur le site du Département, seule la section pont Van Gogh/Port-Saint-Louis-du-Rhône de la Via Rhôna fait l'objet d'une fiche.

Photos ASSPB :

IMG_0502

IMG_0501

IMG_0503