PHOTO-2018-05-31-20-22-31

Photos Carole AUZILLON PASTOR

La liaison s’est faite pour cette première réunion de relance sur ce sujet, organisée par l’association Sud Semestres-Plan du Bourg, avec la présence de 59 personnes et des deux Conseillers Départementaux du canton. La réunion a eu lieu à l’école Louis Aragon, le 31 mai 2018. Adhérents de la première heure ou non adhérents, tous les participants, que nous remercions, ont pu débattre, s’exprimer, s’interroger sur la lenteur des avancées du dossier tout au long des années passées.

Le Président, Albert LAUGIER, a rappelé en quelques dates clés les étapes importantes de ce projet dont l’origine remonte à 1994 !

En lien avec cette liaison Sud/Est de la ville, la problématique de la circulation des poids lourds a presque pris le pas sur l’objet de cette rencontre. Les riverains de la R.D. 35 sont inquiets car les P.L. ne respectent ni les arrêtés de circulation pris par l’Etat ou les Collectivités, ni la vitesse règlementaire. Nous avons apporté toutes les explications sur nos différentes et nombreuses démarches concernant ce fléau. Deux habitantes d’un Collectif de Mas-Thibert s’étaient déplacées pour apporter leur contribution au débat et leur ras le bol de cette situation qui perdure et s’aggrave d’année en année. L’une d’entre-elle, médecin, nous a sensibilisé sur la santé des populations vivant à proximité d’une voie de grande circulation. Cette problématique ne nous avait pas échappé. D’autre part, le CIQ de la Roquette vient de publier un texte sur la pollution engendrée par le trafic routier : « Le contournement autoroutier d’Arles : une urgence sanitaire ! »

Les CIQ de la Roquette et de Pont de Crau étaient représentés pour nous apporter leur soutien ainsi qu’un responsable de l’association Cité du Relogement (centre-ville). Celui-ci a attiré notre attention sur la sécurité des habitants des quartiers Sud : en cas d’embouteillage, les pompiers mettent trop de temps pour intervenir et, dans l’autre sens, les habitants ne peuvent pas se rendre rapidement à l’hôpital ! Une participante s’est inquiétée du devenir de la liaison si le Département n’existe plus. N. KOUKAS lui a répondu que quelle que soit la future collectivité qui sera mise en place, elle reprendrait automatiquement les projets en cours.

Nicolas KOUKAS, Adjoint au Maire et Conseiller Départemental a fourni nombre d’explications et rappelé ses nombreuses rencontres avec Jean-Pierre BOUVET, Vice-Président du Département, délégué aux routes et sa Présidente Martine VASSAL, favorable pour « poursuivre la réalisation de ce barreau sans attendre celle du contournement autoroutier »

Aurore RAOUX, binôme de Nicolas KOUKAS, nous a fait la surprise et l’honneur de venir apporter son concours au débat en se déplaçant depuis Port-Saint-Louis.

Arielle LAUGIER, Adjointe au Maire et déléguée aux quartiers Sud a apporté, par sa connaissance du dossier de son origine à ce jour (elle a été Présidente de l’ASSPB), des explications relatives à l’évolution du quartier avec l’arrivée constante de nouveaux résidents qui engendre forcément une augmentation du trafic routier.

Le Président de l’ASSPB a remercié l’assistance et recommandé que chacun aille donner son avis (positif de préférence) lors de l’enquête publique qui se poursuit jusqu’au 15 juin 2018 dans les nouveaux locaux de la Mairie, au 11 de la rue Parmentier (2ième étage).

Les Conseillers Départementaux et notre association vous informerons régulièrement des avancées de ce projet. Même si l’avancement du dossier se trouve aux trois quarts des différentes étapes obligatoires d’un projet routier et que les acquisitions foncières sont réalisées à 99%, la mise en service ne devrait pas avoir lieu avant 2023/2024.

PHOTO-2018-05-31-20-22-30

PHOTO-2018-05-31-20-22-34

PHOTO-2018-05-31-20-22-33

 

Photo ASSPB :

IMG_0897